fbpx

La rénovation de cet appartement situé rue d’Hauteville a permis de transformer un espace littéralement inhabitable en nid douillet. MCH a dû relever plusieurs défis : volumes hétéroclites, couloirs tortueux et sombres, luminosité disparate, forte variation de la hauteur sous plafond, vétusté des murs et absence totale de rangements. Il n’a fallu que quelques mois pour remettre à plat le plan de ce bien atypique et lui insuffler une seconde vie. L’espace, qui rappelle la cale d’un bateau retourné, est aujourd’hui chaleureux et invite à la relaxation.

Une palette de couleurs claires

Les poutres dans le salon ont été peintes en blanc pour accentuer la perception de hauteur et ne pas assombrir l’espace. Les finitions de bois clair apportent douceur et légèreté à l’ensemble. Une cloison vitrée à mi-hauteur redonne de l’éclat au couloir adjacent et optimise la circulation de la lumière dans tous les recoins de l’appartement.

Rêve de dressing

Dans la chambre, des placards dessinés avec soin s’élancent jusqu’au plafond pour ne perdre aucun espace utile. Une alcôve graphique et linéaire égaie l’oeil. Les textures et matières naturelles se fondent naturellement dans le décor et campent une atmosphère relaxante.

Rangements sous pente

L’espace difficile d’accès, et souvent perdu, sous la pente du toit, abrite désormais de nombreux rangements. Livres et bibelots s’y logent habilement, sans oublier le coin  multimédia. La cuisine en tire également parti.